sportentreprisefrance-couverture.png

Sport en entreprise : la France à la traîne ?

Publié par Brice Chapignac on 22/02/18 13:57
Brice Chapignac
Find me on:

Une récente étude effectuée par le baromètre Edenred-Ipsos, sur le bien-être et la qualité de vie au travail, démontre le retard de la France par rapport à ses confrères européens. Plus précisément, la pratique du sport en entreprise en France est une tendance relativement récente contrairement aux pays anglophones et nordiques. Ces derniers bénéficient d’une culture sportive et de challenge plus développée, un facteur clé de motivation et d'engagement en entreprise.

 

Le sport en entreprise, un eldorado dans les pays anglophones ?

Les pays anglophones et d’Europe du Nord ont une culture sportive forte. En effet, près de 70% de suédois pratiquent une activité sportive, 68% des danois ainsi que 66% des finnois.

Dès 1999, une étude effectuée par Sport England permet d’établir le lien entre l’activité physique et la réduction du taux d’absentéisme de 23 à 50 points. Depuis, des dizaines d’enquêtes, réalisées par le Canada, l’Australie ou encore le Danemark, ont permis de démontrer les bienfaits de l’activité physique sur l’engagement et la motivation des collaborateurs et donc la productivité. Cette prise de conscience précoce a favorisé la pratique sportive en entreprise notamment grâce à une prise de conscience des dirigeants et des managers.

 

Découvrez comment se motiver pour faire du sport au bureau

 

Vincent Prolongeau, ancien DG de Pepsico France, connaît parfaitement la culture d’entreprise anglo-saxonne. Selon lui, le sport en entreprise y est “institutionnellement plus établi”. Il est important dans les pays anglophones de ne pas “briller” exclusivement par son parcours scolaire ou son travail. Challenge, esprit de compétition et solidarité sont autant de valeurs qui sont mises en avant en entreprise dans ces pays.

“140 des 200 premières entreprises américaines ont mis à disposition une salle de sport à leurs collaborateurs.”

 

sportentreprisefrance-image2-1.png

 

La France en retard sur le sport en entreprise : pourquoi ?

En France, près de 42% des français déclaraient ne pas pratiquer une activité sportive en 2014. Un chiffre relativement faible qui est en baisse de 8 points par rapport à 2009. Selon la même enquête effectuée par Eurobaromètre, au-delà d’une forte sédentarité, seulement 17% (+4 points) des sportifs pratiquent une activité sportive dans le cadre professionnel.

Le retard de la France s’explique majoritairement par une perception et une conception culturelle différente sur le sport en entreprise. Le Centre Analyse Stratégique l’affirmait déjà en 2012 : La sphère professionnelle est encore trop rarement envisagée comme un lieu possible de pratique sportive à des fins de bonne santé". En effet, les dirigeants doivent passer d’une stratégie de prévention des risques à une démarche de bien-être et de santé au travail selon Magali Tézenas du Montcel, déléguée Générale de Sporsora. Elle écrit aussi que le sport en entreprise est trop souvent négligé notamment lors d’une démarche de “mieux-être au travail”.

 

Le sport en entreprise : facteur d'exclusion ?

 

La différence culturelle française dans ce domaine est significative. Les freins persistent et ne favorisent pas la mise en place de ce type d’initiatives. Stéphane Diagana, champion du monde du 400m haie en 1997, explique que les dirigeants ont une approche trop financière : “combien ça coûte, combien ça rapporte ?” lors d’un entretien avec Nice Matin en 2013.

Le sport est trop souvent assimilé comme étant un loisir. Il s’agirait d’une activité qui relève de la sphère privée, une vision partagée par les dirigeants amis aussi par les collaborateurs. Ces derniers ajoutent que le manque de temps et/ou de motivation sont aussi des facteurs importants de la non pratique sportive en entreprise.

“ 43% des collaborateurs renoncent à la pratique du sport en entreprise en raison d’un manque de temps. “

Pourtant, selon une étude effectué par Décathlon Pro : “84 % des salariés interrogés aimeraient que leur entreprise prenne en charge l’organisation d’activités physiques et sportives.” La vision du sport en entreprise change. Pour la première fois, une étude française, effectuée par le Medef et le CNOSF, porte sur les bienfaits de la pratique sportive en entreprise sur la productivité et le bien-être des collaborateurs.

 

Découvrez l'étude de cas de Decathlon Pro

 

Depuis, la réticence des équipes dirigeantes a sensiblement reculé. Nombreuses sont les entreprises qui désormais mettent en place des initiatives de teambuilding par l’activité sportive. La multiplication des challenges sportifs inter-entreprises est la preuve de cette tendance.

Et vous, quel est votre position par rapport à cette tendance ?

Pensez-vous que la pratique sportive en entreprise favorise le bien-être et la productivité de l’entreprise ?

 

Si la pratique du sport en entreprise est devenue un enjeu primordial pour tout employeur responsable, elle n'en est pas moins bénéfique pour tous vos salariés. Vos besoins sont variés, notre solution est singulière grâce à une technologie de pointe et des challenges ludiques au service d'une expérience unique d'activité physique connectée

 

Découvrez l'étude de cas de Stef Run

 

Tags: L'Échauffement

S'abonner à la newsletter


Articles récents