Qualité de vie au travail

Publié par Lisa-Marie le Jul 11, 2022 12:15:34 PM

Plan de mobilité en entreprise : définition et mise en place

De nos jours, nous entendons de plus en plus parler d’économie d’énergie, de bilan carbone… De nombreuses mesures visent à réduire l’empreinte carbone des entreprises. Le Plan de Mobilité entre dans ces mesures qui aident les entreprises à devenir meilleures pour l’environnement et en engageant vos collaborateurs dans ce processus, vous sentirez un net changement sur leur bien-être.

 

Définition 

Anciennement appelé le Plan de Déplacement Entreprise (PDE), le Plan De mobilité (PDM) est un projet mis en place dans les entreprises. Tout d’abord, il améliore le bien-être des collaborateurs, car il permet d'optimiser leurs déplacements domicile-travail et contribue également à diminuer leurs empreintes carbone et celle de votre entreprise (déplacement des marchandises, des fournisseurs, des partenaires, etc.).

 

L’ADEME cite quelques exemples : 

 

  • - La promotion de l’usage du vélo : forfaits de mobilité durable, parking à vélo, maintenance…
  • - L’utilisation des transports en communs : remboursement des transports en commun…
  • - Le covoiturage : création de places dans un parking privé prévu à cet effet, entre collègues…
  • - Améliorer la mobilité et l'accessibilité du site : élargir les trottoirs, ajouter des passages piétons…
  • - Politique de télétravail :  coworking, aménagement des horaires…
  •  
  • Ces moyens de transport ci-dessus constituent ce l'on appelle des moyens de mobilité douce. Le PDM s’inscrit parfaitement dans votre stratégie RSE, il vous permet de faire briller votre entreprise et de devenir une marque employeur. En effet, de telles démarches sont appréciées par vos collaborateurs en interne, car ils se sentent engagés. Elles attirent également de nouveaux talents friands de ce type d’initiatives. 

Vous pouvez également devenir une société à mission grâce à votre engagement environnemental. 

 

Obligation légale 

La loi d’orientation des mobilités de 2019 oblige les entreprises ayant plus de 50 salariés à ajouter dans les Négociations Annuelles Obligatoires (NAO) un volet portant sur la mobilité.
Si lors de ces négociations aucun accord n’est trouvé entre l’employeur et le syndicat alors ce dernier devra obligatoirement mettre en place un plan de mobilité employeur (L. 2242-17 du code du travail, L.1214-8-2 du code des transports)

 

Les actions de promotion de la mobilité en interne 

Comment mettre en place le plan de mobilité ? Nous vous donnons quelques astuces afin de vous permettre d’y voir plus clair sur les étapes à suivre afin de mettre en place un tel projet. 

 

Définition des objectifs

La première étape cruciale avant de mettre en place un Plan de mobilité, est de désigner une ou plusieurs personnes qui seront en charge de mener à bien ce projet.
Il est important que la ou les personne(s) sélectionnées soient motivées par le projet et puissent y dédier leur temps de A à Z.

Avez-vous à votre disposition un Responsable RSE ? RH ?  Serait-il potentiellement intéressé par cette idée ? 


À vous de voir qui serait la ou les personne(s) à même de réaliser ce Plan de mobilité, tout en sachant que leur temps sera dédié à cette tâche plus qu’à une autre. 

Vous pouvez également demander à des structures spécialisées de vous aider dans la structuration de votre plan de mobilité.

Faire un diagnostic 

Après avoir trouvé votre équipe ou la personne qui sera en charge du projet, il vous faudra mettre en place un diagnostic en interne sur :

  • - L'accessibilité du site : les infrastructures, les aménagements, les services qui sont susceptibles d’influer sur le choix du mode de transport. 
  • - Les profils de mobilité de vos salariés : connaître les habitudes de déplacement, en leur proposant de répondre à un questionnaire. 

Une telle enquête permet également de sensibiliser vos collaborateurs et voir s'ils seraient potentiellement impliqués dans le projet.

Plan d'action

Le diagnostic permettra à la personne ou l’équipe chargée d’analyser et de mettre en place les actions nécessaires au bon fonctionnement de votre plan de mobilité.

 

Le plan d’action permet d’élaborer un plan stratégique organisé en définissant les objectifs et en listant les moyens et les ressources et ainsi que le budget nécessaire dont l’entreprise aura besoin afin de mettre le projet en œuvre.

 

Voici quelques exemples concrets d’infrastructures pouvant être misent en place : parking à vélo, maintenance, flotte de vélo, autopartage…
L'employeur doit également participer au financement des abonnements de transports en communs de ses collaborateurs avec le forfait mobilités durables. Ce forfait a été mis en place par la loi LOM et est plafonné à 500 euros par an et par salarié, il est valable seulement pour : 

  • - Les achats de vélo 
  • - Le covoiturage domicile-travail 
  • - Les services de mobilités partagées : trottinettes, vélos…
  • - Les achats de titre de transport à l'unité

  • Animation

Dès lors que le plan d’action est rodé, le plan de mobilité peut enfin être mis en place.
Il est important d’exécuter une stratégie de communication interrne afin de faire adhérer les collaborateurs.

Vous pouvez également les inciter à changer leurs comportements à l’aide de challenges connectés.
Notamment grâce à Squadeasy. Notre plateforme pourra vous permettre de challenger vos collaborateurs en équipe à travers le principe de mobilité durable. Aussi, grâce à notre réseau social propre à l’application, toute l’entreprise pourra communiquer. Idéal si vous souhaitez faire passer des messages à tous vos collaborateurs. 

Squadeasy vous permettra également d’évaluer plus simplement le changement dans votre entreprise.

 

De plus, d’autres moyens sont à votre disposition afin de les mobiliser comme : des ateliers de concertation, des journées de sensibilisation, des groupes de travail, etc.

Analyse des résultats 

Le plan de mobilité s'inscrit dans une stratégie à long terme. Il est nécessaire de pouvoir analyser les répercussions de ce dernier et pouvoir continuer à l’ajuster selon les résultats et les retours obtenus. 

Pour faire ce suivi il vous faudra vous référer essentiellement aux collaborateurs, qui sont les acteurs principaux de ce projet : 

  • Leur fournir des questionnaires de satisfaction
  • Être apte à gérer les réclamations et les problèmes rencontrés
  • Pouvoir communiquer de manière régulière sur les résultats des actions, des témoignages, etc. 

Pour réussir ces évaluations il faudra que l’équipe ou la personne en charge du plan de mobilité mette en place des indicateurs précis. Ces indicateurs peuvent être de 2 genres : 

  • Indicateurs de moyens : nombre de sites visés / impliqués dans la démarche, nombre de salariés visés / impliqués dans la démarche, pourcentage du budget consommé, etc.
  • Indicateurs de résultats : pourcentage de salariés ayant modifié leurs habitudes de déplacement, taux d’occupation du parking voitures ou vélos, émissions de CO2 évitées, etc.

 

Les avantages de la mise en place du PDM

Certes, le plan de mobilité n’est pas obligatoire à tous les employeurs pour le moment, mais vous pouvez d’ores et déjà prendre l’initiative de l’appliquer à votre entreprise. La mise en place d’un tel projet présente un certain nombre d’avantages pour votre entreprise, on observe : 

  • Social : Une amélioration de qualité de vie pour vos collaborateurs, permet de réduire considérablement les risques routiers, et de maximiser l’utilisation de divers moyens de mobilités :
  • Économique : Meilleure maîtrise des coûts liés aux transports
  • Environnemental : Réduire son empreinte carbone (émission de CO2, consommation énergétique)
  • Image : Renforcer son image de marque en interne vis-à-vis de ses salariés, de ses partenaires et du public.

 

Nouveau call-to-action

“Ok. Génial. Ça a l’air vraiment top tout ça.”

Posez nous vos questions, prenez un rendez-vous téléphonique, ou dites nous ce que vous pensez des gens qui laissent leurs céréales ramollir dans le lait le matin, on vous répond vite, promis.