Qualité de vie au travail

Publié par Lisa-Marie le Feb 22, 2022 11:04:22 AM

Bore-out (ennui au travail) : symptômes, traitement et prévention | Squadeasy

Entre le burn out, le brown out et le bore out, nous sommes dépassés par ces termes qui se ressemblent et qui définissent tous un état symptomatique de mal-être et de négativité.
Nous avons déjà pu définir les notions de burn out et de brown out, nous allons donc nous pencher sur le sujet du bore out afin de comprendre ce qui le caractérise. Nous tenterons de vous donner les outils nécessaires afin de le prévenir ou des conseils si vous vous y retrouvez confronté(e).

 

Qu’est-ce que le bore-out ?

Voici comment se définit le bore out, également appelé syndrome d'épuisement professionnel par l'ennui, qui décrit l'ennui au travail et donc une insatisfaction sur le plan professionnel.

Vous vous demandez sûrement, “comment s’y retrouver entre : burn out, brown out et bore out ?” Comment les différencier ?
Nous allons vous y aider grâce à une définition exprimée par le syndicat CFTC :
Le burn-out désigne un épuisement à la fois physique, émotionnel et mental causé par des conditions de travail trop exigeantes et un surinvestissement du salarié. Il est à différencier du bore-out, qui désigne a contrario un épuisement par ennui, c’est-à-dire lié à une sous-charge de travail. Et du brown-out, dont il est question ici et qui renvoie pour sa part à un désengagement du salarié face à la vacuité des tâches effectuées.”

 

Quels sont les symptômes d’un bore-out ?

Il est vrai que, très souvent, le burn out et le bore out sont confondus, car les symptômes ressentis sont similaires.

 

Voici les différents symptômes bore out qui pourraient vous mettre la puce à l’oreille :

  • -     Sentiment d’un manque de reconnaissance 
  • -     Prise de poids, trouble du sommeil, fatigue inhabituelle, manifestations cutanées
  • -     L’anxiété, la culpabilité, l’angoisse
  • -     Le désengagement, avec des performances à la baisse, des pertes de mémoire.
  •  

Comment reconnaître un bore-out ?

Nous pouvons constater que les symptômes font échos à ceux du burn out, alors comment savoir si vous souffrez d’un bore out et non d’un burn out ?

 

Malheureusement, il n’existe pas encore d’échelle pour identifier et diagnostiquer le bore out.


Néanmoins, on peut le reconnaître en établissant un diagnostic. C’est le psychologue Lionel Leroi-Cagniart qui indique que certains facteurs de risques psychosociaux permettent d'analyser une situation de bore out :

  • Intensité et temps de travail
  • -    Exigences émotionnelles
  • -    Manque d’autonomie
  • -    Conflits de valeurs 
  • -    Rapports sociaux au travail dégradés
  • -    Insécurité de la situation de travail

Selon les réponses apportées par le salarié, on pourra savoir s'il souffre ou non du bore out.

 

De plus, le bore out peut survenir face au 5 causes suivantes :

 

  • -   L’absence ou le manque de travail;
  • -   Des tâches de travail ennuyeuses et répétitives;
  • -   La surqualification;
  • -   L’absence de perspectives professionnelles;
  • -   Le manque de reconnaissance au travail.
  •  
  • Peut-on prévenir un bore-out ?

  •  
  • Il est possible de prévenir le bore out, malgré qu’il soit difficile à identifier. Il ne présente pas une fin en soi.
    Le prévenir est une démarche importante, car le bore out va impacter sur la vie professionnelle et également la vie privée du collaborateur concerné. En effet, pour lui, sa vie n’a plus de sens.

Il est possible d’anticiper le problème, en s’appuyant sur les 5 causes citées précédemment, on peut réfléchir à des solutions de prévention.

 

Selon le profil et les compétences des collaborateurs, il faut ajuster et/ou proposer un poste avec des missions qui conviendront à la personnalité de la personne concernée.
De plus, il est possible de proposer des formations et des évolutions si cela reste réaliste et envisageable.


Vous pouvez également mettre en place des
réunions collectives qui poussent les collaborateurs à indiquer les axes d’amélioration. Durant ces échanges, vous pourrez inviter les collaborateurs à vous proposez des idées afin d’améliorer la situation au plus proche de ce qu’ils souhaiteraient.

Il est également conseillé de
pratiquer une activité physique régulière afin de se reconnecter à ses valeurs, son organisme et sa santé mentale.

Dans les situations les plus extrêmes, le bore out peut déprimer le salarié, il faudra donc en
parler avec un médecin pour établir un traitement médicamenteux.

 

Comment aider une personne en Bore-out ?

Il est très difficile pour une personne souffrante de bore out de se confier sur son lieu de travail, étant le lieu qui occasionne son mal-être, et il n’est pas facile d'accepter et d’exprimer que l’on s'ennuie à son poste.
De plus, il se sent mis de côté et ne parvient pas à aller vers les autres pour demander de l’aide, il se sent aspiré dans le vide et isolé face à la situation.

 

Ce qu'il faut faire pour aider une personne en bore-out :

Tout d’abord, rester dans le silence n’est pas une solution. Il est primordial de pouvoir exprimer ce que l’on ressent sur son lieu de travail. Surtout quand nous y passons la majorité de nos journées.
En parlant avec son responsable, aux ressources humaines, avec des collègues de confiance ou encore avec son entourage proche, vous vous sentirez moins seul et vous trouverez sûrement des solutions pour faire évoluer votre situation de la meilleure des manières

 

Par ailleurs, vous pouvez entamer une thérapie ou une psychothérapie. Vous pourrez vous exprimer librement face à une personne extérieure qui sera à votre écoute et qui voudra vous faire avancer sans vous juger.
Ce processus vous permettra de répondre à vos questions car vous allez être amené à vous interroger sur votre vie professionnelle, mais aussi privée.

Vous pouvez également penser à changer de profession, vous former à nouveau. En effet, avec les années vos intérêts ont peut-être évolués et vous aspirez à une autre vocation ? Un tout autre chemin ? 


Même si cela prend du temps, il vaut mieux se concentrer sur ce que vous souhaitez ou ce qui peut vous rendre heureux, au lieu de vous ruiner la santé dans l’ennui et la solitude. 

 

Bore-out, une maladie professionnelle ?

Le bore-out n’est pas officiellement reconnu comme une maladie professionnelle. Néanmoins, un employeur a la responsabilité de « prendre des mesures pour assurer la sécurité et protéger la santé mentale et physique des travailleurs » (C. trav., L. 4121-1).

De plus, la cour d’appel de Paris a identifié le bore out comme “forme de harcèlement moral”, comme l’indique cet article qui traite d’un cas réel de bore out.

 

Bore-out, comment le soigner ?

Lorsque l’on est atteint de bore out, on peut ne pas le savoir. Il est important d’évaluer la santé mentale de ses employés, avec le médecin du travail.

Par ailleurs, le salarié atteint de bore out se doit d'entamer une thérapie, psychothérapie, ou coaching afin de procéder à un rétrospective de ses attentes en termes de challenge professionnel. Cela dans le but de redonner du sens à sa vie.

 

Les différentes choses que l’on peut mettre en place


Le télétravail n’est pas une bonne idée lorsque l’on souffre de bore out. En effet, le télétravail n’est pas une superbe option lorsque l’on s'ennuie. Il pourra même creuser cette sensation de vide, de culpabilité et d’isolement.
Le télétravail peut être recommandé dans la limite du raisonnable.

N’hésitez pas à fixer un point avec votre équipe à chaque début de journée, ou un brief récurrent, afin de fixer les objectifs de chacun de vos collaborateurs. Cela vous permettra également de les écouter, de connaître leurs missions de la journée, leurs états d’esprits.
Grâce à cette méthode vous pourrez créer du lien avec votre équipe, mais aussi entre les membres de cette dernière.

Pour lutter contre l’ennui, réaménagez vos locaux, afin que les salariés puissent être stimulés : machines à café, baby foot, salle de sport. Différentes options sont à votre disposition pour que vos collaborateurs soient épanouis et se sentent reconnus afin d’être encore plus performants et productifs.

On sait à quel point la qualité de vie au travail a une importance capitale sur la santé mentale et le bien être des salariés, il faut agir dans ce sens !

 

Activité physique et mobilité durable en entreprise

 

“Ok. Génial. Ça a l’air vraiment top tout ça.”

Posez nous vos questions, prenez un rendez-vous téléphonique, ou dites nous ce que vous pensez des gens qui laissent leurs céréales ramollir dans le lait le matin, on vous répond vite, promis.