Écologie

Publié par Lisa-Marie le Apr 25, 2022 4:29:25 PM

Bilan carbone : tout ce qu’il faut savoir en 2022 | Squadeasy

Qu’est-ce qu’un bilan carbone entreprise ?

Définition

Selon la définition de l’Ademe, un bilan carbone, ou bilan GES, « est une évaluation de la quantité de gaz à effet de serre émise (ou captée) dans l’atmosphère sur une année par les activités d’une organisation ou d’un territoire».

Objectif du bilan carbone

Lorsqu’une entreprise établit un bilan carbone, son objectif est de mesurer son impact environnemental. Le bilan carbone sert, en effet, à calculer l’empreinte carbone d’une entreprise ou d’une collectivité afin de mettre en place un plan d’action visant à limiter les émissions de carbone de celle-ci. 

Les scopes à considérer

Afin de faciliter la compréhension et le calcul des différentes émissions de gaz à effet de serre émises par une entreprise, il existe une catégorisation en 3 scopes. Cette catégorisation est à l’origine de la méthodologie internationale de la comptabilité carbone GHG Protocol.

Scope 1 : Les émissions directes de gaz à effet de serre :  

Ces émissions proviennent directement des installations fixes ou mobiles de l’entreprise, ou des sources détenues ou contrôlées par l’organisme. 

Exemple : 

  • -     Les émissions liées à un chauffage au gaz dans un bureau ou une usine
  • -     Les émissions liées à la combustion de carburant des véhicules de service détenus par l’entreprise
  • -     Les fuites de gaz frigorigènes d’une climatisation, d’un frigo ou d’une chambre froide

Scope 2 : Les émissions indirectes liées à l’énergie :

Ce sont les émissions indirectes associées à la production d’électricité, de chaleur ou de vapeur importée pour les activités de l’organisation.

Exemple :
-     L’électricité nécessaire pour alimenter un entrepôt de torréfaction de café.

 

Scope 3 : Autres émissions indirectes 

Ce sont les énergies qui ne sont pas directement associées à la fabrication du produit et/ou service. Mais plutôt à son usage après achat, transport de la marchandise…

Exemple : 

  • -     Les achats de marchandises et matières premières
  • -     Les achats de services (administratifs, numériques, etc)
  • -     Les déplacements domicile-travail
  • -     L’utilisation des produits ou services vendus

Les différents GES pris en compte

-     Le bilan carbone prend en compte 6 gaz à effet de serre (GES) : 

  • -     Le dioxyde de carbone ou CO2 : combustion des énergies fossiles, agriculture et élevages intensifs,                                  déforestation
  • -     Le méthane : élevage des bovins et ruminants
  • -     Le protoxyde d'azote : industries du froid et automobile
  • -     L’hydrofluorocarbure : exploitations minières et pétrolières, décharges d'ordures
  • -     Le perfluorocarbure : climatiseurs, systèmes de froid et extincteurs
  • -     L’hexafluorure de soufre : industrie pharmaceutique

 



Les méthodes de calcul des émissions de CO2 dans le bilan carbone

 

Afin de mesurer les différentes émissions de gaz à effet de serre émises par une entreprise, on utilise 2 sortes de facteurs : “émissions physiques” et “émissions monétaires”.

 

L’objectif est de calculer les dépenses énergétiques directes et indirectes produites par l’activité de l’entreprise. Les données chiffrées reposent essentiellement sur les points suivants : 

  • -     La quantité d’énergie utilisée directement par l’activité de l’entreprise est estimée ;
  • -     La quantité d’intrants achetés est aussi comptabilisée en indiquant leur valeur en euros, le volume acquis… ;
  • -     Le coût du transport est estimé en relevant le poids, les distances et le moyen de transport utilisé pour                  transporter des produits et/ou des matières premières.
  • -     La construction de bâtiments occupés par le professionnel ou l’entreprise ;
  • -     La fabrication des matières premières utilisées;
  • -     La finalité des déchets et des produits générés par l’activité ;
  • -     La consommation énergétique et l’émission de gaz à effet de serre engendrées par l’utilisation de chaque               produit ou service proposé sur le marché.
  •  

Les ratios physiques

 

Le facteur d'émission physique précise la quantité de CO2 émise par une unité consommée.
Exemple : 

  • -     Les déplacements domicile-travail 
  • -     Les équipements informatiques

Quantité GES = Quantité Consommée x Facteur Émission Physique



Les ratios monétaires

 

Le facteur d’émission monétaire va permettre de mesurer les émissions de certaines dépenses.
Exemple : 

  • -     Les dépenses publicitaire et de marketing
  • -     Les services bancaires et les assurances

 

Quantité GES = Prix x Facteur Émission Monétaire

 

Le bilan carbone entreprise est-il obligatoire ?

La loi Grenelle II de juillet 2010, portant sur l’engagement national pour l’environnement, décline ses objectifs en 6 titres : 

  • -     Bâtiments et urbanisme, avec un double objectif : diviser par cinq la consommation d’énergie dans les constructions neuves en 2012 et modifier le code de l’urbanisme afin de favoriser les énergies renouvelables ;
  • -     Transports, avec des mesures en faveur du développement des transports collectifs urbains ou favorisant le développement des modes alternatifs à la route pour le transport de marchandises ;
  • -     Energie et climat, avec pour objectif central la réduction de 20% des émissions de gaz à effet de serre en 2020 ;
  • -     Préservation de la biodiversité, avec des dispositions relatives à l’agriculture, à la protection des espèces et des habitats ainsi qu’à l’assainissement et aux réserves en eau ;
  • -     Protection sanitaire et gestion des déchets, avec des dispositions contre les nuisances sonores ou lumineuses et des mesures visant à davantage responsabiliser les producteurs de déchets ;
  • -     Définition d’une "nouvelle gouvernance écologique, permettant d’engager la concertation en amont des projets grâce, notamment, à la rénovation des enquêtes publiques et à l’intégration d’associations d’éducation à l’environnement dans les instances de consultation.

La loi Grenelle II oblige la réalisation d’une évaluation GES tous les 4 ans dans certains cas  

  • -     Les entreprise de plus de 500 collaborateurs en France métropolitaine
  • -     Les entreprises de plus de 250 collaborateurs dans les départements d'outre mer
  • -     Les établissements publics et les services d’Etat ayant plus de 250 agents 

Cette évaluation doit être publiée sur une plateforme de l’ADEME.
De plus, si une entreprise ne réalise pas son bilan carbone alors qu’elle remplit les conditions précédemment citées, elle se verra exposée à une amende de 1500€.

Les entreprises non concernées peuvent également se prêter à l’exercice car il en découle un grand nombre d'avantages (nous pourrons voir cela plus tard dans cet article). 

 

Comment réaliser un bilan carbone

Le réaliser en interne après une formation par ABC

 

Si vous ne disposez pas d’expert bilan carbone au sein de votre entreprise, vous avez la possibilité de faire votre propre bilan carbone, mais avant cela il faudra suivre la formation de l’Association Bilan Carbone (ABC).
Vous pouvez désigner un collaborateur de confiance qui pourra se lancer dans cette aventure. 

 

Il existe également une plateforme gratuite mise en place par l’Etat qui pourra vous donner un premier aperçu de votre empreinte carbone, mais cette évaluation ne sera en aucun cas certifiée Nos gestes climat

 

Le faire réaliser en externe par un professionnel

 

Néanmoins, il est également possible de faire appel à un tiers externe. En effet, il existe un grand nombre de cabinets spécialisés dans l’exercice, qui pourront vous simplifier la vie et mettre à votre disposition leurs qualités d’experts. (Exemple : SAMI

 

Le prix du bilan carbone pour une entreprise

Le coût pour une grande entreprise

 

Le coût du premier bilan carbone est important. En effet, il requiert l’élaboration d’une base de données et d’outils de calcul adaptés aux réalités spécifiques de l'entreprise.

Les aides accordées par l’ADEME

 

Un projet de bilan carbone est subventionné par l’ADEME, cette aide peut représenter jusqu’à 70% (elle est soumise à un plafonnement de 100 000€ pour les plus grosses entreprises et à 15 000€ pour les plus petites).

 

Pourquoi réaliser un bilan carbone entreprise ?

 

Faire un bilan carbone vous permettra d’identifier les principaux postes d’émissions de gaz à effet de serre. A la suite de cette évaluation, vous pourrez mettre en place un plan d’action afin de réduire votre impact carbone. Cela vous permettra également de renforcer votre politique RSE et de vous inscrire plus généralement dans une initiative de développement durable.
Effectuer un bilan carbone représente de nombreux avantages et pour l’entreprise, mais également pour l’écosystème.

 

Pour répondre aux exigences légales

 

Comme nous avons pu le mentionner précédemment, certaines entreprises sont dans l’obligation d’établir un bilan carbone : 

  • -     Les entreprise de plus de 500 collaborateurs en France métropolitaine
  • -     Les entreprises de plus de 250 collaborateurs dans les départements d'outre mer
  • -     Les établissements publics et les services d’Etat ayant plus de 250 agents 

Néanmoins, on peut penser que cette obligation risque de s’étendre à tous les types d’entreprises.
D’ici 2050, il faudra que toutes les entreprises se fixent des objectifs de réduction de GES en adéquation avec la stratégie nationale bas carbone qui prévoit de diviser nos émissions par 5.

D’autre part, la convention citoyenne pour le climat propose l’inclusion du bilan carbone dans la comptabilité de l’entreprise (par un texte de loi). 

 

Pour renforcer l’image de marque de votre entreprise

 

Une entreprise responsable, qui prouve son engagement auprès du public, va directement améliorer son image et la perception des consommateurs et donc détenir un avantage sur ses concurrents.
Grâce à sa transparence par rapport aux évaluations, elle pourra publier les chiffres, et également communiquer les actions qu’elle met en place pour répondre à ses problématiques environnementales. 

 

Pour maîtriser vos coûts

 

Faire cette évaluation sur l’empreinte carbone de votre activité va dans un premier temps vous permettre de prendre du recul sur votre activité, voir s'il est possible de s’ouvrir à de nouvelles perspectives, en mettant en place de nouvelles pratiques lorsque cela est possible. Le bilan vous permet également de vous recentrer, en vous remettant en question : quelles sont vos missions et objectifs RSE ? Vos valeurs ?

Dans un second temps, cette approche va vous permettre de réduire certains coûts de fonctionnement et en parallèle d'améliorer la qualité des produits et/ou de vos services. En effet, vous serez amené à consommer moins d’énergie et, en conclusion, vos factures seront moins élevées qu’habituellement.

N’oubliez pas que l’ADEME met à disposition des subventions pour votre bilan carbone afin de vous aider à vous lancer. 

Pour faire rayonner votre image de marque


Être une entreprise responsable et engagée est bénéfique auprès des investisseurs, partenaires, clients... Agir sur ses performances environnementales, et plus généralement sur ses performances extra-financières (DPEF), devient ainsi indispensable à mesure que grandissent les exigences en matière de RSE. On peut également dire que les organisations étant dans une démarche responsable peuvent être qualifiées comme des "entreprises à mission”. 

Pour engager vos collaborateurs

 

On sait que les collaborateurs sont de plus en plus sensibles aux engagements pris par l’entreprise au niveau social, sociétal, environnemental et économique.
Un collaborateur évoluant dans une entreprise adoptant une démarche afin de diminuer son impact carbone est un plus, car il se sent également concerné par les actions à mettre en place.


De plus, la plateforme de recrutement programmatique Golden Bees démontre que : “la génération des Millenials est particulièrement sensible aux valeurs de l'entreprise dans sa recherche d'emploi”.  

Un sondage Opinion Way indique également que : “95% des jeunes de la génération Z souhaitent exercer une activité qui a du sens.”

 

Réduire les émissions de son entreprise : pour aller plus loin

S’engager dans des pratiques RSE d’entreprise

 

Avant toute démarche, il est nécessaire que l’entreprise s’engage dans une démarche RSE : “C’est la responsabilité d’une organisation vis-à-vis des impacts de ses décisions et de ses activités sur la société et sur l’environnement se traduisant par un comportement éthique et transparent”  Norme ISO 26000, 2010.

 

Pour considérer qu’une entreprise mette en œuvre une stratégie RSE, il faut évaluer ses 4 engagements : l’économique, le social, le sociétal et environnemental.

 

Sensibiliser vos salariés à adopter des gestes écologiques

 

Dans votre démarche, il est important d’engager et de sensibiliser vos collaborateurs.
Lorsque vos collaborateurs sont engagés, cela vous apporte des avantages, et permet d’améliorer : 

  • -      La productivité ;
  • -      La qualité de vie au travail ;
  • -      La qualité du travail ;
  • -      La rétention des talents
  • -      L’image de marque employeur.

De plus, l’engagement des salariés permet de réduire : 

  • -      Le stress au travail ;
  • -      Les arrêts maladie de 25 % 
  • -      Les absences injustifiées de 25 % ;
  • -      Le turn-over ;
  • -      L’individualisme ;
  • -      La contre-productivité ;
  • -      Le burn-out, etc.

Financer des projets de compensation carbone

 

En plus du bilan carbone et de votre engagement RSE, vous avez la possibilité de financer des projets de compensation carbone : La compensation carbone consiste à financer un projet environnemental qui permet la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère.”

Une fois que vous avez pris conscience du volume de vos émissions GES, vous pouvez investir en achetant des crédits carbone dans des projets de compensation carbone : reforestation, soutien aux énergies renouvelables…

Nouveau call-to-action

 

“Ok. Génial. Ça a l’air vraiment top tout ça.”

Posez nous vos questions, prenez un rendez-vous téléphonique, ou dites nous ce que vous pensez des gens qui laissent leurs céréales ramollir dans le lait le matin, on vous répond vite, promis.