Qualité de vie au travail

Publié par Germain le Feb 22, 2022 11:04:40 AM

L'assertivité qu'est-ce que c'est et comment la développer ?

Dans cet article, nous allons parler du concept d’assertivité, relatif à l’expression de ses droits et le respect de ceux des autres. Le but est d’acquérir une meilleure gestion de soi pour une meilleure communication.  Depuis tout temps en société, et plus récemment en milieu professionnel, c’est un concept clé des relations humaines.


Définition de l'assertivité 

L’assertivité, ou comportement assertif, est un concept introduit par le psychologue américain Andrew Salter au XXe siècle. Celui-ci désigne la capacité à s’exprimer et à défendre ses droits sans empiéter sur ceux d'autrui. Il est aujourd’hui défini comme une expression libre de toutes émotions vis-à-vis d’un tiers. Le concept a été largement promotionné notamment dans le cadre du développement personnel.

De l’anglais assertiveness, il peut être traduit par “l’expression de soi”. L’assertivité est donc un état d’être, un état d’esprit, une philosophie.

 

Comment se manifeste l’assertivité ?

L’assertivité part du principe qu’il est possible de mieux gérer les tensions et les conflits au travail, ou dans la vie personnelle, en apprenant à maîtriser ses émotions. Elle passe beaucoup par des techniques de communication, notamment l’écoute active et le questionnement ouvert, sans a priori ou jugement. Suite à la compréhension des contraintes que peuvent apporter les comportements refuge, des formations ont vu le jour afin d’accompagner chaque individu dans un travail d’assertivité. Car l’assertivité, c’est souvent le moyen de régler quelque chose, de trouver des solutions. C’est probablement en cela que ce comportement est essentiel dans la vie professionnelle.

 

Quels sont les avantages à développer l’assertivité au travail ?

Dans un contexte professionnel, l’assertivité est, vous vous en doutez, un savoir-être primordial dans l’exercice d’une activité. Nombre de celles-ci sont ralenties ou compromises lorsque s’expriment des comportements de refuge. En effet, par la mésentente d’individus au sein d’un service ou groupe de travail, la réalisation de projets et de missions se retrouve fortement impactée.

 

Par la recherche et la formation à une attitude assertive, des bénéfices multiples en termes de productivité, de bien-être et de qualité de vie au travail se feront ressentir. 

On peut citer de nombreux avantages à adopter des comportements assertifs dans nos relations professionnelles :

 

  On se retrouve avec un niveau de stress amoindri, ce qui améliore la santé mentale et physique des collaborateurs. Ce stress peut être provoqué par l’incapacité à exprimer son opinion, ce qui peut exposer les salariés à des risques pour la santé. En tant que DRH ou RH, vous espérez naturellement pouvoir empêcher ces situations. L’affirmation de soi sur le lieu de travail est donc d’une grande importance pour le bien-être de tous les collaborateurs et peut éviter les situations de burn-out, bore-out ou brown-out.

 

  On agit avec nos émotions non pas pour s’opposer à une personne ou un avis, mais de manière constructive. Les salariés peuvent utiliser ces émotions de manière à faire progresser une idée ou un projet de la meilleure des façons, et non en en faisant un frein à la productivité.

 

  On est davantage incité à la prise d’initiative et à l’engagement, qualités cruciales pour la réussite de projets, et qui peuvent être gage de fiabilité. Des salariés assertifs ne disent pas « oui » à une mission s’ils ne peuvent pas la réaliser. Ils osent également donner leur avis lors des réunions. Il est parfois bénéfique qu’une personne ose s’opposer à une idée plutôt que de suivre un mouvement avec lequel elle est en désaccord. Il est important que les salariés osent dire « non » quand c’est nécessaire.

 

  On vit plus facilement les changements qui peuvent intervenir dans l’organisation du travail, la mission de l’entreprise et la structure hiérarchique. Une personne assertive sera moins désorientée par des changements pouvant survenir dans son espace de travail car elle saura s’adapter.


✔  On devient plus efficace, plus créatif et on développe sa transparence. En effet, être une personne assertive ne signifie pas faire les choses seulement à sa manière. Au contraire, elle donnera son avis et prendra en compte ceux des autres. Les salariés assertifs sont donc clairs sur leurs besoins, et savent émettre leur avis sans l’imposer.

 

Nos conseils pour développer l’assertivité de vos employés

IMG Guide 14-3

Pour commencer, il est bien entendu nécessaire d’identifier les comportements qui nous sont propres et de travailler à les remplacer. Le désamorçage de ces comportements est la meilleure arme pour éviter les situations de conflit. De nombreuses formations existent, que vous pouvez proposer à vos employés, afin qu’ils décèlent les comportements qui leur sont propres

Lorsque l’on se trouve en situation de désaccord avec une idée, une opinion ou un acte, il n’est pas inhabituel de se laisser dépasser par ses émotions et sa nature en le faisant savoir. Par peur, on peut avoir tendance à adopter des “comportements refuge”, qui sont intimement liés à nos croyances et à notre inconscient. Ces “comportements refuge” sont ceux de soumission, d’agressivité et de manipulation. Ils peuvent amener à faire face à des risques psycho-sociaux.

 

Une personne passive ou soumise  doit s’entraîner à exprimer son ressenti et ses besoins pour être comprise et reconnue des autres. Elle doit apprendre à dire « je », à établir des contacts visuels prononcés, et à dire non lorsque cela est nécessaire pour se faire respecter. Cela peut passer également par une prise de parole spontanée dans un groupe, l’expression de son humour, ses goûts et ses préférences sans justification, ou encore par répondre de manière directe et concise à une question posée.

Une personne à caractère agressif doit savoir ne pas franchir la limite à des propos désagréables qui pourraient heurter. Cela peut passer par des techniques de respiration, d’ancrage et de prise de recul. Il gagnera à développer des capacités d’écoute en cessant en parallèle de chercher systématiquement à convaincre et à acquérir l’approbation de ses interlocuteurs. On retrouve comme conseils pour ce type de personne de laisser des sorties à son interlocuteur et ne pas l’enfermer, ne pas s’arrêter aux détails et prendre du recul, ou aussi reconnaître les bonnes idées de son interlocuteur.

Une personne manipulatrice, quant à elle, doit apprendre à se positionner et à exprimer ses opinions clairement sans chercher des détours dans leur expression. Son chemin vers l’assertivité peut passer par l’abandon de méfiance vis-à-vis de ses pairs, l’engagement personnel en prenant position, ou bien la clarification de ses objectifs, ses besoins et ce à propos de quoi elle doute.

 

L’assertivité au travail se développe à travers des modes de communication authentiques : l’écoute de l’autre, l’affirmation de soi, la réévaluation de sa position, la reconnaissance pour un échange et le temps pris par chacun, et bien évidemment le respect de l’autre dans ses différences


Quoi qu’il en soit, le mot d’ordre est de rester en permanence dans la bienveillance et l’écoute. En gardant une certaine ouverture, et en cherchant à résoudre le conflit par une proposition qui satisfera les deux parties, on atteint une attitude assertive, une affirmation tranquille et un mode de communication serein.

 

Call to action Challenge interentreprises Marche course vélo

 

“Ok. Génial. Ça a l’air vraiment top tout ça.”

Posez nous vos questions, prenez un rendez-vous téléphonique, ou dites nous ce que vous pensez des gens qui laissent leurs céréales ramollir dans le lait le matin, on vous répond vite, promis.