RSE

Publié par Benjamin Hurtut le 19/01/23

Comment agir sur son empreinte carbone en entreprise?

La réduction de l'empreinte carbone est considérée comme le moyen le plus efficace pour lutter contre le réchauffement climatique selon la plupart des scientifiques, que ce soit pour les particuliers ou les entreprises. Mais qu'est-ce que l'empreinte carbone exactement ?

 

“Il n'y a pas de passagers sur le vaisseau Terre. Nous sommes tous des membres de l'équipage” Marshall McLuhan

 

Définition de l'empreinte carbone

L'empreinte carbone mesure l'impact environnemental d'une activité, en se concentrant sur les émissions de gaz à effet de serre liées à celle-ci. Elle peut s'appliquer à un individu, une entreprise ou un territoire. Elle est généralement exprimée en termes de dioxyde de carbone équivalent (CO2e) pour faciliter la comparaison avec d'autres gaz à effet de serre. Au niveau national, l'INSEE utilise cette méthode pour calculer l'empreinte carbone induite par la demande finale intérieure du pays, en prenant en compte les émissions liées aux consommations des ménages, aux activités économiques et aux importations.

On vous le fait encore plus simplement

Pas d'inquiétudes, on va vous expliquer ça simplement. Globalement, ce sont des gaz qui absorbent le rayonnement infrarouge, une partie de la chaleur qui est reçue par le solaire dans l’atmosphère. Plus ils sont concentrés, plus la température augmente. C'est pourquoi la problématique du réchauffement climatique est un enjeu crucial pour l'avenir de notre planète, dans la mesure où une dégradation trop importante des conditions humaines engendrera des conséquences irrémédiable sur le futur de l'humanité. Il est en effet plus une surprise pour quiconque, que l'Homme de part ses activités, créé des gaz tels que la vapeur d'eau ou le dioxyde de carbone, synonymes et responsables de la pollution terrestre.

Néanmoins, une régulation drastique de l'émission de ces gaz pourrait inverser la vapeur. Car par ailleurs, la planète émet des gaz naturels par elle même, et grâce à la biodiversité (comme les forêts d'où l'importance de de leur préservation), elle en absorbe. D’un point de vue purement scientifique, sans ces gaz naturels, la vie sur Terre serait donc impossible. La température serait alors en moyenne de -18°C. 

Pour synthétiser encore plus on vous le résume ! En résumé: quand on brûle un produit contenant du carbone comme du pétrole, du charbon, du bois, du plastique, le gaz carbonique se dégage dans l’atmosphère. 

 

A ne pas confondre: empreinte carbone et empreinte écologique

 

L'empreinte carbone est souvent associée à celle de l'empreinte écologique, bien qu'elles ne soient pas exactement les mêmes. L'empreinte écologique est une mesure plus globale de l'impact environnemental de l'activité humaine, qui prend en compte les besoins en surface de terre productive pour produire les biens et services consommés et absorber les déchets qui en sont évacués. Elle est souvent exprimée en termes de nombre de Terres nécessaires pour absorber nos modes de consommation, ce qui permet de comparer les modes de vie entre différents pays et de mieux comprendre les changements à apporter pour respecter les ressources naturelles de la planète. C’est pourquoi vous avez sûrement entendu parler du “jour de dépassement”: en d’autres termes, la date à partir de laquelle l’humanité a consommé l’ensemble des ressources que la terre peut produire en une année. En 2022, ce jour arriva le 22 juillet, tandis qu’en 2007 cela avait lieu deux mois plus tard…

En définitive, l'empreinte carbone est un sous-ensemble de l'empreinte écologique qui se concentre sur les émissions de gaz à effet de serre liés à l'activité humaine.

 

 

De France à l'Europe: diminuons notre empreinte carbone en entreprise

L'empreinte carbone est souvent utilisée pour comparer les modes de vie entre différents pays et de mieux comprendre les changements à apporter pour respecter les ressources naturelles de la planète. Dans les pays industrialisés, l'empreinte carbone est généralement plus élevée en raison des niveaux élevés de consommation et de production. L'Accord de Paris a pris cela en compte en établissant des objectifs distincts pour chaque pays et en promouvant une solidarité pour le déploiement de solutions à faible émission de carbone dans les pays les moins développés. En France, l'empreinte carbone personnelle moyenne est de 11,2 tCO2e, avec le transport représentant la plus grande part de cette empreinte, suivi par le logement et les biens de consommation. L'empreinte carbone de l'alimentation est également un facteur important, avec la production de protéines animales étant la principale source d'émission de GES (gaz à effet de serre).

 

Et le marché Européen, ça donne quoi?

Depuis 2005, ce marché concerne plus de 11 000 installations industrielles européennes, qui totalisent à elles seules environ 50% des émissions européennes de dioxyde de carbone. Ce qui représente, en 2016, 1 750 millions de tonnes de dioxyde de carbone, selon le ministère de la transition écologique. Le but est de réduire leurs émissions de carbone pour ainsi limiter le réchauffement climatique. Commencer par les plus gros, c’est le plus logique mais rien n’empêche les petites entreprises d’y participer aussi !

 

Mais il consiste à quoi ce marché européen du carbone?

Ce marché a été créé pour limiter les émissions de gaz à effet de serre. Les entreprises disposent de quotas d’émissions qui peuvent s’échanger. A chaque fin d’année, l'entreprise concernée par ce marché, doit restituer autant de quotas que de CO2 émis dans l’atmosphère. 

Nouveau call-to-action

 

Comment les entreprises peuvent agir sur leur bilan carbone?

Les entreprises doivent réduire leur empreinte carbone pour contribuer à lutter contre le changement climatique et protéger l'environnement. Cela peut également les aider à réduire leurs coûts énergétiques et améliorer leur image de marque en montrant leur engagement en faveur de pratiques durables. En outre, cela peut rendre les plus compétitifs dans un marché en évolution rapide où les consommateurs et les investisseurs sont de plus en plus sensibles aux questions environnementales. Limiter l'empreinte carbone des entreprises est crucial pour protéger l'environnement et assurer un avenir durable.

D'un point de vue légal 

Depuis 2019, il est obligatoire de faire un bilan des émissions de gaz à effet de serre pour:

 

  • -Les services de l’État
  • -Les collectivités territoriales de plus de 50 000 habitants
  • -Les établissements publics et autres personnes morales de droit public de plus de 250 agents.

L’article L229-25 du code de l’environnement rend ce BEGES obligatoire pour les établissements étant dans les conditions citées ci-dessus. Mais, dans une démarche RSE, rien n’empêche les entreprises n’étant pas dans ces conditions de réaliser un BEGES pour lutter contre le réchauffement climatique

Les personnes morales de droit privé employant plus de 500 personnes en métropole et 250 personnes en outre-mer sont également concernés par l’article L229-25 du code de l’environnement.

Mis au point par l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maitrise de l'énergie), qui défini précisément quelles données seront collectées et extraites lors notamment d'un reporting extra financier. Le bilan carbone est divisé en 3 catégories, définis indépendamment selon 3 scopes. 

Scope 1,2,3: de quoi sagit-il ?

-Scope 1 : chauffage au bureau, voitures thermiques de votre société… Toutes les émissions directes émises par votre entreprise.

-Scope 2 : les émissions indirectes 

de votre entreprise liées 

à la consommation d’énergie : électricité, chauffage…  

-Scope 3 : les autres émissions indirectes. Achats de marchandises  et de matières premières, achats  de services numériques, déplacements domicile travail

Comment calculer son bilan carbone?

Le mode de calcul est basé sur deux rations. Les rations physiques indiquent la quantité de CO2 qui a été émis par une unité. Et les ratios monétaires qui permettent d’estimer la quantité de CO2 généré par un produit ou service. 

 

Les ratios physiques :

-Quantité de Gaz à effet de serre = Quantité Consommée x Facteur Émission Physique

Les ratios monétaires:

- Quantité de Gaz à effet de serre = Prix x Facteur Émission Monétaire

Calculateur en ligne 

Il existe sur internet des calculateurs en ligne accessibles gratuitement, tels que ceux proposés par la Fondation GoodPlanet, l'outil Nos Gestes Climat et Datagir. Ces outils sont basés sur un questionnaire, ce qui peut rendre les fastidieux à utiliser. 

Comment puis-je calculer mon empreinte carbone personnelle?

 

-Les transports: les déplacements quotidiens et les déplacements plus exceptionnels (voiture, bus, métro, tramway, vélo, avion ou train).

 

  • -Maison et énergie: le type de logement, sa taille, le nombre d’habitants, le nombre d’appareils ménagers utilisés, le type de l'énergie utilisée, l’isolation, le chauffage. 
  •  
  • -Consommation et style de vie: l’alimentation de l’individu, ses dépenses vestimentaires, en produits d’hygiène ou de beauté, le recyclage des déchets. 

Si vous souhaitez trouver encore plus de détail, on a fait un article encore plus détaillé!

  •  

Comment atteindre la neutralité carbone en entreprise et sur quels leviers appuyer?

Numérique

Il est important d'adopter des gestes éco-responsables en matière d'utilisation du numérique pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de ce domaine. Les entreprises de services numériques (ESN) peuvent également contribuer à cet effort en utilisant des outils et des pratiques plus éco-responsables. Le bilan carbone d'une ESN permet de cibler les principales sources d'émissions de GES liées à son activité. Certaines pratiques qui peuvent être adoptées par les ESN pour réduire les émissions des outils numériques utilisés comprennent l'utilisation d'hébergements verts, de serveurs cloud, de moteurs de recherche écologiques et de processeurs d'ordinateurs plus économiques. L'ADEME propose également des guides pratiques pour réduire les impacts du numérique sur l'environnement.

Il y a aussi l’empreinte carbone d’un produit ou d’un service ?

L’empreinte carbone d’un produit ou d’un service regroupe l’ensemble des émissions directes et indirectes produites tout au long de son cycle de vie. C'est-à-dire qu’on calcule à partir de la recherche-développement jusqu’à la fabrication finale. Plus le produit est commercialisé, plus son empreinte est importante, si le produit est mondialisé, son empreinte carbone sera logiquement plus grande. C'est pourquoi la chaine de production, de transport et de vente d'un produit, doit être scruté dans le moindre détail par les entreprises.

Ma voiture électrique pollue moins que la tienne !

De plus en plus d'entreprise entament transition énergétique en remplaçant leurs flotte de voiture à essence par des électriques. Nous les félicitons, malgré tout il faut nuancer ces pratiques.  Il est vrai que, pendant son utilisation, la voiture électrique n’émet aucune émission de CO2. Mais, sa conception et la fabrication d’électricité nécessaire au fonctionnement du véhicule est à prendre en compte. Les voitures électriques sont également souvent importées ou leurs composants, ce qui nuit directement à l’empreinte carbone.

Le vélo en entreprise: oubliez tous vos tracas ?

Trop longtemps l’oublié de nos trajets domicile travail, le vélo ou le vélo à assistance électrique à le vent en poupe. Aujourd’hui on parle même de vélotaf. Relancé par la crise sanitaire et les mesures de nombreuses métropoles afin d'habiliter les rues à accueillir les vélos à travers de belles pistes cyclables, le passage au vélo à connu une explosion, puisqu’en entre 2019 et 2022, c’est 31% de nouveaux cyclistes en France!  

Des français qui ont en partie conscientisé l’impact environnemental de leurs déplacements et qui désirent à présent un mode de vie beaucoup moins stressant en évitant voiture et transports en communs. Les mobilités douces prétendent donc plus que jamais à être le moyen de transport préféré des salariés, quitte à délaisser sa voiture de fonction et changer ses vieilles habitudes. De nombreuses aides gouvernementales encouragent les entreprises à inciter leurs employés à adopter le vélo et plus largement les mobilités douces et durables et c’est tant mieux pour la planète!

Voyez la vie en vert

Maitriser son empreinte carbone et par conséquent établir un bilan carbone sont  des outils importants qui permettent aux entreprises de mesurer leur impact environnemental en termes d'émissions de gaz à effet de serre. Il est généralement considéré comme la première étape d'une démarche plus globale de transition écologique. Le bilan carbone permet d'identifier les principales sources d'émissions de GES dans l'entreprise et de les mettre en place des actions pour les réduire. Il peut également aider à accéder aux nouveaux marchés climatiques et à améliorer la résilience de l'entreprise face aux défis liés au changement. Il est donc important de ne pas manquer cette opportunité pour les entreprises de se tourner vers une démarche de transition écologique.

Ebook trouver la voie de la mobilite durable

 

 

“Alors on se rencontre ? Promis on fait pas la beez”

On a encore plein de choses à vous raconter. On ne peut pas tout mettre sur le site. Et puis vous avez forcément plein de questions à nous poser. Demo, contrats, paiements, RGPD... Alors comme ça ça veut parler beezness ?