Écologie

Publié par Lisa-Marie le 25/05/22

Tout savoir sur la décarbonation.

La lutte contre le changement climatique devient une priorité. Suite au dernier rapport du GIEC, un grand nombre d’entreprises et de pays ont pris conscience de la nécessité de changer nos méthodes de production, de consommation, nos habitudes... Tout cela afin de parvenir à un monde plus sain et freiner le réchauffement climatique. 

 

La décarbonation c’est quoi ? 


La décarbonation représente toutes les mesures nécessaires à la réduction de nos émissions de gaz à effet de serre (CO2), ou autrement dit, il reflète notre empreinte carbone. En utilisant la décarbonation on souhaite remplacer l’utilisation des énergies fossiles, par des énergies renouvelables qui auront un impact positif sur la planète. 

 

Les énergies fossiles 

On sait que leur utilisation est en grande partie responsable du réchauffement climatique.
Ces énergies dites fossiles représentent la fossilisation d’espèces organiques mortes depuis plusieurs millions d’années et enfouies dans le sol. Leurs extraction et combustion représentent également un impact négatif pour notre environnement et également pour notre santé. 

Sachant que notre consommation de ces énergies est de plus en plus importante, cela entraîne une perturbation sur le cycle du carbone à ne pas prendre à la légère

 

Les énergies fossiles les plus utilisées sont : 

  • -     Le pétrole : En 2020, le bouquet énergétique primaire réel de la France se compose de 28 % de pétrole
  • -     Le gaz : En 2020, le bouquet énergétique primaire réel de la France se compose de 16% de gaz. 
  • -     Le charbon : En 2020, le bouquet énergétique primaire réel de la France se compose de 2% de charbon. 

 

Les énergies renouvelables 

Ces énergies sont indispensables dans la transition écologique et dans une volonté de décarboner. Les énergies renouvelables sont alimentées par des éléments naturels : l'eau, l’air, le soleil et la terre.
À l’inverse des énergies fossiles, on peut dire que les énergies renouvelables sont inépuisables et peu polluantes.

Il existe 5 énergies fossiles : 

  • -     Énergie éolienne : électricité
  • -     Énergie solaire : électricité et chaleur
  • -     Biomasse : chaleur et électricité
  • -     Énergie hydraulique : électricité
  • -     Géothermie : chaleur
  •  
  • Selon le ministère de la Transition Écologique : “Les énergies renouvelables représentent 13,1 % de la consommation d’énergie primaire et 19,1 % de la consommation finale brute d’énergie en France en 2020”

 

giphy-downsized-large

 

Le carbone en quelques mots

L’activité humaine est la principale conséquence de la pollution. Des tonnes de CO2 sont relâchées dans l’air par différents secteurs d’activité, la pollution plastique des océans et des terres par les industries et les Hommes qui y sont pour beaucoup.

Néanmoins, plusieurs secteurs d’activité ont pris la décision d’agir et de réduire leurs impacts environnementaux.
La France comme l’Union Européenne vise la neutralité carbone d’ici 2050. Évidemment cela ne veut pas dire 0 émission de CO2, mais il s’agit plutôt de trouver l’équilibre entre les émissions de carbone et leurs absorptions dans l’atmosphère par des puits de carbone.

Plusieurs labels ont été mis en place afin de récompenser les entreprises ayant appliquées une stratégie RSE valable, dans ces conditions on peut également parler de société à mission, voici quelques exemples de label existants : le label LUCIE 26000, le label Engagé de l’Afnor, le B-Corp et bien d’autres…

 

De plus, suite à la COP26 où le thème de la “décarbonation" était au cœur des échanges, les industriels sont amenés à mettre en place ou à accentuer leurs efforts dans la réduction de leurs émissions carbone. 

 

Comment décarboner en entreprise ? 

Il existe plusieurs méthodes afin de réduire l’empreinte carbone de son entreprise.
Qu’est-ce que l’empreinte carbone ?
Il s'agit d’un indicateur qui permet d’évaluer l’impact d’une activité sur l’environnement. Il peut s’appliquer à un individu, une entreprise ou à un territoire. 

 

Bilan carbone

Pour calculer votre empreinte, vous pouvez effectuer un bilan carbone.
Il peut être réalisé par des agences spécialisées qui pourront évaluer votre impact environnemental. Cet outil vous permet de mettre en place un plan d’action qui vise à réduire l'empreinte carbone de votre entreprise. 

Afin de faciliter la compréhension et le calcul des différentes émissions de gaz à effet de serres émises par une entreprise, il existe une catégorisation en 3 scopes : 

-     Scope 1 : Les émissions directes de gaz à effet de serre 

-     Scope 2 : Les émissions indirectes liées à l’énergie 

-     Scope 3 : Autres émissions indirectes 

 

Si vous souhaitez établir votre bilan carbone, Squadeasy vous propose de vous tourner vers son partenaire SAMI, il sera présent pour vous sensibiliser, vous accompagner dans l’action à mener pour atteindre votre bilan carbone. Cela vous permettra également de valoriser votre engagement. 

 

Suite à la loi Grenelle II, la réalisation d’un bilan GES est obligatoire (tous les 4 ans) pour les entreprises remplissant certaines conditions : 

-     Les entreprises de plus de 500 collaborateurs en France métropolitaine

-     Les entreprises de plus de 250 collaborateurs dans les départements d'outre-mer

-     Les établissements publics et les services d’État ayant plus de 250 agents 

Toute entreprise qui ne réalisera pas son bilan carbone alors qu’elle remplit les conditions précédemment citées, se verra exposée à une amende de 1500 €.

 

Taxe carbone 

 

La taxe carbone est apparue dans le Protocole de Kyoto en 1997. L’objectif est d’encourager les entreprises et les citoyens à changer leurs habitudes pour aller vers un mode de vie plus écologique.

 

La taxe carbone est similaire à une redevance, c’est un prélèvement non obligatoire payé par l’usager d’un service.

Depuis 2015, suite au rapport GIEC et à la COP21, la taxe carbone est considérée comme l’un des moyens efficaces de lutte contre le réchauffement climatique.

On prélève la taxe carbone de 2 manières : 

-     En amont : son calcul est basé selon l’émission de CO2 lors de la production et de la distribution du produit ou du service. Rarement utilisé puisqu'il nécessite une comptabilité complexe.

-     En aval : on la prélève sur les consommations finales d’énergies fossiles. Elle est intégrée aux taxes sur l'énergie à savoir au prix final de l’essence, du gaz naturel, du gazole…

 

Cette taxe concerne les particuliers, les artisans et les petites entreprises.

Elle permet de lutter contre les comportements polluants. L’INSEE a démontré que la hausse du prix du carburant de 10% a réduit la consommation de carburant des ménages de 3,5% sur le court terme et de 7% sur le long terme.

 

Par ailleurs, les grandes entreprises sont peu concernées par la taxe carbone. En effet, elles sont taxées au sein du marché de quotas européens de CO2.
De plus, Les entreprises ayant des risques de délocalisation sont exonérées de la taxe carbone pour préserver leurs compétitivités. 

Plan de mobilité et forfait mobilité durable

 

Depuis le 1er janvier 2020, le plan de mobilité est obligatoire pour les entreprises de plus de 50 salariés qui doivent intégrer à leurs négociations annuelles la question de "l’amélioration des mobilités quotidiennes de leurs collaborateurs". Dans le cadre où aucun accord n'est trouvé le plan de mobilité est obligatoire. 

Son objectif est d’optimiser les déplacements liés à l’activité de l’entreprise.
Le plan de mobilité s’inscrit dans une démarche RSE, et appuie l’engagement des sociétés dans leur objectif de réduction de leurs émissions.

Le forfait mobilité durable découle de la loi d’orientation des mobilités de décembre 2019. 

Ce forfait est pris en charge, totalement ou partiellement, par l’employeur des frais de déplacements de ses collaborateurs pour leurs trajets domicile-travail. Cette solution concerne uniquement la mobilité dite “douce”, c’est-à-dire, par l’utilisation de transports plus propres et moins coûteux (exemple : covoiturage, vélo, trottinette, etc). 

 

Afin de mettre en place le plan de mobilité au sein de l’entreprise, il est intéressant d’analyser l'accessibilité du site et d'enquêter sur les habitudes de déplacements des collaborateurs, cela peut se faire à l’aide du bilan carbone. Tout cela permettra à l’entreprise d’estimer les actions à mettre en place, ainsi que leurs coûts. 

 

Chez Squadeasy, nos experts en mobilité durable vous accompagnent dans la définition de votre plan d’action. Vous pourrez bénéficier de notre sélection de partenaires de référence dans le domaine.

 De plus, un chef de projet digitalisera votre plan de mobilité pour maximiser son impact à travers notre application. Il vous accompagnera tout au long de votre expérience pour mesurer la performance du dispositif et sans cesse l’améliorer.

 

Sobriété numérique 

On sait que le numérique représente un usage quotidien important, elle participe à l’augmentation de l’empreinte carbone.
La consommation du numérique représente 4% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde, on prévoit une augmentation de 3% d’ici 2040 si aucune action n’est mise en œuvre.

Afin de mettre en place la sobriété numérique il faut analyser les 3 points suivants : 

  • -     l’impact énergétique
  • -     l’impact carbone
  • -     l’usage que l’on fait de nos appareils
  •  
  • Dans l’objectif de mise en place d’un plan d’action pour atteindre la sobriété numérique, l’entreprise devra être vigilante sur plusieurs points  :
  • -     l’optimisation des énergies et des ressources naturelles
  • -     sensibiliser ses collaborateurs au sujet des impacts environnementaux
  • -     mettre en place un bilan carbone afin d’évaluer et d’analyser son empreinte environnementale
  • Activité physique et mobilité durable en entreprise

“Ok. Génial. Ça a l’air vraiment top tout ça.”

Posez nous vos questions, prenez un rendez-vous téléphonique, ou dites nous ce que vous pensez des gens qui laissent leurs céréales ramollir dans le lait le matin, on vous répond vite, promis.